Skip to content

Décembre, neige et douceur

December 19, 2010

Nous sortons d’un bar, il est 2h du matin, nous avons joué au baby foot et bu des shots de tequila. La neige est tombée,  massive, soufflée par le vent; nous profitons d’un répit pour sortir et rentrer en vélo. Une bataille de boules de neige a eu lieu devant le bar, spontanément.

Et nous pédalons lentement, à la fois parce que la neige nous ralentit, aussi parce que nous profitons de la blancheur des rues, des toits, des ponts. D’un blanc encore pur, où nous pouvons tracer des sillons avec nos roues. La neige s’est très vite remise à tomber mais le froid est devenu doux, et le vent s’est apaisé; des flocons légers tombent, au gré d’une légère brise, comme des plumes. Comme des cendres.

“The cinders, they splinter

and light the path.

And these strange steps

Trace us back, trace us back”

“Flow sweetly, hang heavy

You suddenly complete me, you suddenly complete me”

Advertisements
No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: