Skip to content

Brel, enfin.

September 21, 2010
tags: ,

Je découvre l’oeuvre de Brel. Tardivement, mais sûrement.

“Je veux qu’on rie, je veux qu’on danse, je veux qu’on s’amuse comme des fous”

Intense, lucide, une déclamation sans ambage,  face à la mort.

Une “Valse à mille temps” qui commence lentement, et atteint une vitesse frénétique, Brel conservant la même énergie et le même charme magnétique tout au long de la chanson.

“Au premier temps de la valse

Toute seule tu souris déjà”

Advertisements
No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: